Chronique des temps de guerre, temps IV

Astyanax voit rouge

Conception, texte et mise en scène Frédéric Constant

Cette création cherchera à saisir les convulsions de notre présent, en imaginant la vie et les interrogations d’Astyanax, fils d’Hector et Andromaque, né parmi les tombes, devenu grand.

Il s'agira d’une rêverie sur les mécanismes du pouvoir, écartelé entre le poids de l’héritage et l’angoisse de l'avenir.

C'est l’histoire d'un fils, que les hasards de l’Histoire ont appelé à régner sur un pays où il fut d’abord accueilli en esclave. C'est une tragi-comédie, moderne, balkanique et baroque, où les identités religieuses, émiettées et craintives, réinvestissent le champ du politique à coups de canons et de prophéties.

La pièce sera semblable à un conte, un conte moderne pour adultes où les fées ont quitté la place et où les monstres ont changé d’aspect même si certains crachent toujours le feu.

On verra les faubourgs de Buthrote, les meetings populistes, les antichambres des palais, les coulisses d’un cirque de province, les tireurs isolés, les armées en déroute, les princesses endormies dans les alcôves, les spectres qui visitent les vivants, de l’amour, du suspens, de la bagarre et des coups de théâtre.

Texte et mise en scène : Frédéric Constant

Collaboration artistique : Catherine Pietri

Avec :

Nathalie Boutefeu

Frédéric Constant

Philippe Fretun

Isabelle Gardien

Philippe Morier-Genoud

Catherine Pietri

Anne Sée

Samir Siad

Scénographie : Denis Fruchaud

Costumes : Muriel Delamotte et Anne Deschaintres

Lumière : Jérôme Allart

Son : Christine Moreau

Vidéo : Guillaume Junot

Régie générale : Benoît André